Imprimer

Quand je parlerais toute langue

(Claude Bernard/Akepsimas/ADF-Musique-Bayard)

1.
Quand je parlerais toute langue de la terre,
Sans la charité je ne suis rien.
Quand j’aurais le don de parler comme un prophète,
Sans la charité je ne suis rien.
L’amour venu de Dieu prend patience et rend service ;
Il est comme une flamme au plus secret.

Refrain
SUR TERRE COMME AU CIEL
SON FEU NE S’ÉTEINDRA :
NOTRE DIEU EST LÀ !

2.
Quand je connaîtrais toute science et tout mystère,
Sans la charité je ne suis rien.
Quand je donnerais tous mes biens et tout moi-même,
Sans la charité je ne suis rien.
L’amour venu de Dieu met sa joie dans la justice ;
Il chante la lumière dans nos vies.
3.
Quand j’aurais la foi qui transporte les montagnes,
Sans la charité je ne suis rien.
Quand je souffrirais dans mon corps livré aux flammes,
Sans la charité je ne suis rien.
L’amour venu de Dieu est pardon pour les offenses ;
Il garde l’espérance à tout jamais.