Imprimer

Le corps est un ami

(Maxime Piolot/Dominique Rivière/ADF-Musique)

1
Le corps est un ami ou un frère
De douleur et de joie
Il nous suit pas à pas
Partageant nos travaux, nos misères
Ce roseau, amoureux des étoiles
Bâtit des cathédrales

IL LUI FAUDRA, PEUT-ÊTRE
UN JOUR NOUS PARDONNER
DE L’AVOIR TROP AIMÉ
DE L’AVOIR OUBLIÉ
NI ESCLAVE, NI MAÎTRE
IL VOULAIT NOUS SERVIR
SANS CRAINTE DU PLAISIR

2
Le corps, cet inconnu, ce mystère
Qui renaît chaque jour
Quand le pas se fait lourd
Il s’endort, adieu l’âme légère
Tour à tour, il se traîne ou il danse
Le temps d’une existence

IL VIENT DE LA POUSSIÈRE
LES MAINS ONT TRAVAILLÉ
LE DOS S’EST INCLINÉ
DEVANT L’IMMENSITÉ
DEVANT TANT DE LUMIÈRE
QUI NOUS DONNA LA VIE
QUI NOUS DONNA L’ESPRIT

Coda
Ce roseau, amoureux des étoiles
Bâtit des cathédrales

IL VIENT DE LA POUSSIÈRE
LES MAINS ONT TRAVAILLÉ
LE DOS S’EST INCLINÉ
DEVANT L’IMMENSITÉ
DEVANT TANT DE LUMIÈRE
QUI NOUS DONNA LA VIE
QUI NOUS DONNA L’ESPRIT